Le film Arrival et ce à quoi il me fait réfléchir

Je viens juste de finir d’écouter le film Arrival de Denis Villeneuve. Je m’attendais pas à grand chose, et j’ai été très impressionné. C’est un film film comme je les aime. Ça va pas trop vite, c’est focussé sur les personnages et leurs réactions plutôt que sur l’action. Le genre de film qui fait réfléchir. Et donc là j’ai des choses à dires. Certaines vont avoir des spoilers donc je vais les garder pour la fin.

Là je veux parler de 3 choses: la musique, la bande-annonce, et le message du film. Et ce que j’en tire. Ok ça fait 4 choses ça.

D’abord le trailer. Je suis tombé sur ce film par hasard, dans un commentaire sur la tune des méduses de Tetris Effect (vidéo de gameplay), quelqu’un a mentionné que ça lui faisait penser la musique du film Arrival. J’avais jamais entendu parlé du film avant ça.

Comparez par vous même!

De la bonne musique comme ça, très originale avec ses fragments de voix et une saveur de Philippe Glass, ça ne me laisse pas indifférent! Ça m’a rendu curieux de savoir d »où ça venait, donc j’ai regardé la bande-annonce du film. Malheureusement, c’est le genre de bande-annonce conventionnelle, qui montre trop, qui focus sur des choses pas importantes du film juste pour attirer les gens. Dans ce cas-ci, sur les militaires et les silly humans qui veulent faire la guerre. Par contre, après avoir écouté le film, je comprends pourquoi, dans ce cas-ci, ils n’avaient pas trop le choix. Le film a une thématique très intéressante qui se ressent à travers tout le film mais qui ne s’explique que vers la fin. Et donc je comprends qu’ils n’ont pas voulu révélé ça dans la bande-annonce. Et bien sûr, ils ne voulaient pas montrer les aliens du film trop trop non plus. Donc qu’est-ce qu’il reste? Pas grand chose en effet. C’est un film qui se joue en finesse, avec pas trop d’action, donc pas facile de faire des bande-annonces punchée. Et donc ça a donné ce que ça a donné. On va leur pardonner pour cette fois.

***

Maintenant je vais parler un peu de spoilers. Vous devriez donc aller écouter le film avant de continuer. Surtout que c’est un bon film, bien écrit, joué en finesse et qui fait réfléchir.

C’est votre dernier avertissement. À partir de maintenant je vais assumer que vous avez vu le film. (Après tout, j’écris ça surtout pour moi, et moi je l’ai vu le film!) 😀

***

Dans le film, les aliens arrivent sur Terre avec le but de passer un message. Un cadeau pour l’humanité. Et il est révélé à la fin que ce cadeau est leur langage, qui leur permet de réfléchir différemment de nous. Ils ne perçoivent pas le temps comme nous, de façon linéaire, mais plutôt de façon globale. Ils sont à la fois dans le présent, le futur et le passé. Les souvenirs du passé se mélangent avec des « souvenirs » (des visions?) du futur.

C’est une manière vraiment intéressante de percevoir le monde. C’est peut-être parce que je suis fatigué mais je dirais même qu’après avoir vu le film, je « ressens » un peu cette manière de penser, comme si le même effet avait été débarré dans mon cerveau. Tantôt je me brossais les dents avant d’aller me coucher mais je réfléchissais à ce que je voulais écrire ici. C’est presque comme dans le film, où Louise (la linguiste personnage principale) voit des visions du futur qui lui disent quoi faire ou dire dans le présent pour résoudre ses problèmes. Ça me fait tout le temps ça quand j’écris. Je pense à ce que je veux dire globalement. Je pense autant à la fin qu’au milieu qu’au début. Habituellement dans le désordre.

Je pense que c’est vraiment une belle chose. De la même manière que le jeu Everything m’a fait voir le monde et l’univers comme tout la même chose, tout interconnecté, le film Arrival me fait entrevoir le temps comme n’étant pas entièrement linéaire, tout interconnecté. Est-ce que c’est ça la définition d’omniscient? Quelqu’un qui sait ce qui va se passer mais choisi quand même de vivre sa vie pleinement et en profitant de chaque moment. Comme Louise dans le film. C’est vraiment un beau choix de vie et une belle manière d’aborder le quotidien. Il faut rester curieux et fasciné. Si l’humanité de nos jours pouvait n’avoir qu’une fraction de ce pouvoir, on n’aurait pas le choix que de se pardonner mutuellement pour nos erreurs.

***

Je trouve ça intéressant d’avoir écouté ce film à ce moment-ci dans ma vie. C’est un film sur la difficulté d’apprendre à communiquer avec les autres. Quand la communication est difficile, comme quand la langue est différente, il faut redoubler d’efforts. Mais les efforts portent fruits.

Je continue mes efforts de m’améliorer sur ce point. Pratiquer mon écoute. Parler à mes parents, à ma grand-mère, à mes frères et soeurs, à mes amis. Inviter les gens à aller prendre un thé ou une bière. (manière détournée de dire: pouvoir se parler face à face, un à un) Parler de choses plus importantes dans la vie que juste le travail. Et même, comble du difficile, essayer de regarder les gens dans les yeux en parlant. Oh là là! Rien de tout ça n’est facile. J’ai aucune pratique ou expérience là-dedans. Il y a tant à découvrir, comme les humains dans le films qui essayent de comprendre les extraterrestres. Mais je m’améliore rapidement, donc c’est cool. La seule différence c’est que, contrairement, au film, il n’y a pas de grand mystère magique à découvrir. Seulement les mystères magiques ordinaire du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *